[1160 portraits]

Cette série photographique a été imaginée comme le témoignage d’un instant de vie, comme une sorte d’arrêt sur image. Comme la trace indélébile d’une commune, de ses quartiers, d’une époque, d’une cohabitation multiculturelle et intergénérationnelle. Comme une façon d’arrêter le temps ou plutôt de prendre le temps de re·découvrir son·sa voisin·e.

Chaque portrait est le fruit d’une véritable rencontre, d’une discussion. Parfois furtive, parfois plus profonde. Et chacun·e a choisi le lieu où il·elle souhaitait être photographié·e, sans instructions ni artifices. Chaque photographie tente de retranscrire la relation que les personnes entretiennent avec leur environnement, en capturant l’instant décisif, le regard, le geste, la posture qui dévoileront le début d’une histoire…

Cette série est aussi un clin d’oeil au fabuleux travail du photographe August Sander.